Montessori

Les ateliers Montessori sont proposés le mercredi matin, dans le groupe des moyens. Certains petits ou moyens/grands peuvent y participer.

Ces ateliers ont pour but de favoriser l’autonomie de l’enfant, de développer ses capacités motrices.

La pédagogie de Maria Montessori

Maria Montessori (1870-1952) est la première femme médecin en Italie. Elle est licenciée en psychologie, en philosophie et en sciences naturelles.

Montessori 3Elle a observé de façon minutieuse et précise le développement physique et psychique de l’enfant.

Sa pédagogie est fondée sur le besoin de l’enfant de s’auto-éduquer en agissant par lui-même comme il a appris à marcher ou à parler, poussé par le besoin et l’envie d’apprendre.

Pour répondre à ce besoin, Maria Montessori a conçu du matériel adapté aux enfants, leur permettant d’agir par eux-mêmes, sans se comparer aux autres.

Le matériel proposé est concret, progressif, précis, en un seul exemplaire. Chaque enfant pourra le manipuler autant de fois qu’il le voudra, à son rythme.

La méthode du libre choix

Lors des ateliers, les enfants décident seuls de leur activité. L’éducateur n’intervient pas dans leur choix.

Montessori 2Tout le matériel est à portée d’enfant, présenté sur un plateau afin que l’enfant puisse le transporter.

Lorsque le matériel est choisi, l’enfant peut s’installer où bon lui semble et manipuler le matériel autant qu’il le désire. Il peut aussi décider de regarder les autres sans choisir d’activités.

L’enfant choisit donc sa place, son matériel et son temps de travail.

Cette liberté s’arrête dans le soucis de respect de la vie du groupe. L’enfant doit ranger le matériel où il l’a trouvé et comme il l’a trouvé, c’est à dire ordonné.

Chaque matériel n’existe qu’en un seul exemplaire.

Ce libre choix permet :

  • la répétition : l’enfant est libre de faire le travail autant de fois qu’il le souhaite. Cela répond à un besoin de construction. Il expérimente, confirme ses impressions, coordonne ses mouvements, valide ou rejette ses hypothèses. Il s’arrête de travailler quand il a été au bout de ses besoins.
  • la concentration : la liberté et la répétition montre une forte capacité de concentration. Le matériel devenant de plus en plus complexe, sa concentration évolue.
  • la volonté : le libre choix permet à l’enfant de suivre son rythme. Quand l’enfant manipule encore et encore le même exercice, il exerce sa volonté. L’activité est initiée par lui et non pas par l’enseignant.
  • l’autodiscipline : Libre d’agir, son seul but est de chercher une activité qui réponde à ses besoins. Il perd son intérêt pour des actes désordonnés. L’autodiscipline émerge de la concentration et de la liberté et non pas de l’autorité et de la contrainte.

Lors des ateliers, certaines règles sont à respecter :

  • Montessori 1les déplacements sont controlés
  • les actes verbaux se font à voix basse
  • on prend un matériel que s’il se trouve à sa place
  • on range son matériel
  • l’éducatrice peut aider, les autres enfants aussi, ou on peut se débrouiller seul (le matériel est autocorrectif)
  • on ne peut prendre le matériel que si celui-ci a été présenté par l’éducatrice